Lettres anglaises

Auteur
,

Parution: 16Octobre 2003
Pages: 304
Format: 140mm x 225mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-841-11252-4


Lettres anglaises

Ils sont tous là, dans un coin de notre mémoire, les auteurs anglais que nous avons tant aimés. Anglophiles et hommes de lettres, Olivier Barrot et Bernard Rapp nous invitent à d'intimes retrouvailles dans une promenade littéraire affectueusement subjective. Dans cette bibliothèque imaginaire se côtoient vingt-six auteurs qui ont fait la puissance et le charme de la littérature anglaise: Joyce, Lawrence, Dickens, Austen, les soeurs Brontë, Waugh, Orwell, Pinter, Byron, Woolf, Shakespeare, le Carré, Conrad, Kipling... En France, les écrivains britanniques continuent d'être beaucoup lus et beaucoup critiqués, dans une relation amour-haine qui a une influence considérable sur nos propres auteurs. James Joyce, qui a inventé un nouvel art du roman, est une référence partout dans le monde, mais il fut publié en France après avoir été interdit en Angleterre pour obscénité. Qui se rappelle que Swift n'eut de cesse de dénoncer la politique anglaise dans ses colonies, et notamment en Irlande, s'apparentant ainsi aux hommes des Lumières français? Mesure-t-on aujourd'hui le scandale que provoquèrent les romans de Lawrence, et, dans une moindre mesure, de Hardy? Ont aussi été publiés chez NiL éditions: «Une autre histoire de la littérature française» de Jean d'Ormesson (1997 et 1998) et «Lettres d'Amérique» de Philippe Labro et Olivier Barrot (2001).

Ils sont tous là, dans un coin de notre mémoire, les auteurs anglais que nous avons tant aimés. Anglophiles et hommes de lettres, Olivier Barrot et Bernard Rapp nous invitent à d’intimes retrouvailles dans une promenade littéraire affectueusement subjective. Dans cette bibliothèque imaginaire se côtoient vingt-six auteurs qui ont fait la puissance et le charme de la littérature anglaise: Joyce, Lawrence, Dickens, Austen, les soeurs Brontë, Waugh, Orwell, Pinter, Byron, Woolf, Shakespeare, le Carré, Conrad, Kipling…
En France, les écrivains britanniques continuent d’être beaucoup lus et beaucoup critiqués, dans une relation amour-haine qui a une influence considérable sur nos propres auteurs. James Joyce, qui a inventé un nouvel art du roman, est une référence partout dans le monde, mais il fut publié en France après avoir été interdit en Angleterre pour obscénité. Qui se rappelle que Swift n’eut de cesse de dénoncer la politique anglaise dans ses colonies, et notamment en Irlande, s’apparentant ainsi aux hommes des Lumières français? Mesure-t-on aujourd’hui le scandale que provoquèrent les romans de Lawrence, et, dans une moindre mesure, de Hardy?
Ont aussi été publiés chez NiL éditions: «Une autre histoire de la littérature française» de Jean d’Ormesson (1997 et 1998) et «Lettres d’Amérique» de Philippe Labro et Olivier Barrot (2001).

AUTEUR

Bernard Rapp

AUTEUR

Olivier Barrot

Né en 1948 à Boulogne-Billancourt, Olivier Barrot est journaliste, écrivain et producteur de télévision. Il a publié de nombreux ouvrages consacrés à la littérature, au théâtre, au cinéma et au voyage. Il produit et présente depuis 1991 l'émission Un livre, un jour sur France 3.

Suggestions