Terrorisme, l’impasse des armes- Un demi-siècle d’attentat à travers le monde

Auteur


Parution: Novembre 2016
Pages: 320
Format: 153mm x 240mm
Prix: 29,95 $
ISBN: 978-978-2-221-19360-0


Terrorisme, l’impasse des armes- Un demi-siècle d’attentat à travers le monde

Une réflexion riche et rassurante sur l’échec du terrorisme dans l’histoire. À l’heure où le terrorisme occupe une place omniprésente dans les medias et les esprits, il paraît nécessaire de retrouver, par l’analyse et la réflexion, la maîtrise de bouleversements qui nous ont laissés sidérés et impuissants. Qu’appelle-t-on le « terrorisme », et quand ce mot est-il apparu? En quoi se différencie-t-il de faits de résistance, d’actes de guerre, de simples sabotages ou encore de pratiques mafieuses ? Au-delà des attentats, que cherche-t-il, car tous les terrorismes ne s’appuient pas sur les mêmes motivations ? Que suppose-t-il ? Quel danger représente-t-il pour les valeurs démocratiques ? Quel intérêt a-t-on parfois à désigner un groupe comme « terroriste » ? Qu’est-ce encore qu’un État terroriste ?… Telles sont les interrogations auxquelles se livrent Fabrice Drouelle et Claire Laux, en se replongeant, loin de tout sensationnalisme, mais au contraire avec la volonté de prendre du recul, dans une vingtaine d’attentats qui ont eu lieu en divers endroits du monde depuis une cinquantaine d’années : en Europe avec le terrorisme indépendantiste (l’IRA, l’ETA, les nationalistes corses…), en Amérique du Sud avec le narco-terrorisme (les FARC), au Moyen-Orient : en Irak et en Syrie bien sûr avec Daech, mais aussi en Palestine, en Algérie ou au Liban. Une certitude émerge de cette observation : s’il faut convenir que le terrorisme a souvent réussi à peser sur l’histoire du monde, il n’a jamais, pour lui-même, obtenu gain de cause. Face aux institutions, il reste toujours perdant  

Une réflexion riche et rassurante sur l’échec du terrorisme dans l’histoire.

À l’heure où le terrorisme occupe une place omniprésente dans les medias et les esprits, il paraît nécessaire de retrouver, par l’analyse et la réflexion, la maîtrise de bouleversements qui nous ont laissés sidérés et impuissants.

Qu’appelle-t-on le « terrorisme », et quand ce mot est-il apparu? En quoi se différencie-t-il de faits de résistance, d’actes de guerre, de simples sabotages ou encore de pratiques mafieuses ? Au-delà des attentats, que cherche-t-il, car tous les terrorismes ne s’appuient pas sur les mêmes motivations ? Que suppose-t-il ? Quel danger représente-t-il pour les valeurs démocratiques ? Quel intérêt a-t-on parfois à désigner un groupe comme « terroriste » ? Qu’est-ce encore qu’un État terroriste ?…

Telles sont les interrogations auxquelles se livrent Fabrice Drouelle et Claire Laux, en se replongeant, loin de tout sensationnalisme, mais au contraire avec la volonté de prendre du recul, dans une vingtaine d’attentats qui ont eu lieu en divers endroits du monde depuis une cinquantaine d’années : en Europe avec le terrorisme indépendantiste (l’IRA, l’ETA, les nationalistes corses…), en Amérique du Sud avec le narco-terrorisme (les FARC), au Moyen-Orient : en Irak et en Syrie bien sûr avec Daech, mais aussi en Palestine, en Algérie ou au Liban.

Une certitude émerge de cette observation : s’il faut convenir que le terrorisme a souvent réussi à peser sur l’histoire du monde, il n’a jamais, pour lui-même, obtenu gain de cause. Face aux institutions, il reste toujours perdant

 

AUTEUR

Fabrice Drouelle

Fabrice Drouelle est journaliste à France Inter. Rédacteur en chef adjoint et producteur-présentateur de l'émission « Affaires sensibles », il a, depuis dix ans, présenté successivement les journaux de 8 heures et de 13 heures, la revue de presse, le 13-14 et le 7-9 du week-end.

Suggestions