Poèmes par coeur

Auteur


Parution: Octobre 2014
Pages: x
Format: xmm x xmm
Prix: 15.95 $
ISBN: 978-2-232-12393-1


Poèmes par coeur

On a tous sur le bout de la langue des fragments de poèmes appris sur les bancs de l'école. « Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle... » (Ronsard), « Dites-moi où, n'en quel pays, / est Flora, la belle Romaine... » (Villon), « Dans le vieux parc solitaire et glacé / Deux formes ont tout à l'heure passé... » (Verlaine) ; « Rappelle-toi Barbara... » (Prévert) ? pour n'en citer que quelques-uns... Aux bons points accumulés religieusement dans la prime enfance ont succédé les notes de 1 à 20, et aux poèmes sur les animaux ou sur les saisons, les rimes de Baudelaire et Musset ou le vers libre et musical de Cendrars. Hier comme aujourd'hui, la récitation demeure une entrée magistrale dans l'univers de la poésie, car elle ouvre à l'oralité, à la théâtralité, et permet aux enfants, même en difficulté, de s'approprier le texte sans s'embarrasser des notions de grammaire ou d'orthographe. À cela s'ajoutent les questions de voix ou d'expression corporelle : pour le récitant, c'est un instant-clé car un instant public. Avec les années, ces séances de récitation permettent d'accumuler tout un patrimoine de mots et d'émotions à partager à l'âge adulte, comme autant de répertoires de chansons ou de bons souvenirs. Mais apprendre par coeur de la poésie peut paraître une activité laborieuse, voire rébarbative, à l'heure d'Internet où tout semble à disposition. Ce livre a donc l'ambition de rendre cet apprentissage ludique, par une sélection de poèmes d'amour faciles à retenir et faciles à déclamer. Il y a quantité d'anthologies de poésie sentimentale, mais aucune n'a été pensée spécifiquement pour les jeunes, dès 11 ans, qui respecte à la fois leur innocence et leur sensibilité. Avec Poèmes par coeur, c'est chose faite, et bien faite. En postface, « Armand, ou les envolées du coeur », un court texte de fiction afin de prolonger la lecture.

On a tous sur le bout de la langue des fragments de poèmes appris sur les bancs de l’école. « Quand vous serez bien vieille, au soir à la chandelle… » (Ronsard), « Dites-moi où, n’en quel pays, / est Flora, la belle Romaine… » (Villon), « Dans le vieux parc solitaire et glacé / Deux formes ont tout à l’heure passé… » (Verlaine) ; « Rappelle-toi Barbara… » (Prévert) ? pour n’en citer que quelques-uns… Aux bons points accumulés religieusement dans la prime enfance ont succédé les notes de 1 à 20, et aux poèmes sur les animaux ou sur les saisons, les rimes de Baudelaire et Musset ou le vers libre et musical de Cendrars.

Hier comme aujourd’hui, la récitation demeure une entrée magistrale dans l’univers de la poésie, car elle ouvre à l’oralité, à la théâtralité, et permet aux enfants, même en difficulté, de s’approprier le texte sans s’embarrasser des notions de grammaire ou d’orthographe. À cela s’ajoutent les questions de voix ou d’expression corporelle : pour le récitant, c’est un instant-clé car un instant public. Avec les années, ces séances de récitation permettent d’accumuler tout un patrimoine de mots et d’émotions à partager à l’âge adulte, comme autant de répertoires de chansons ou de bons souvenirs.

Mais apprendre par coeur de la poésie peut paraître une activité laborieuse, voire rébarbative, à l’heure d’Internet où tout semble à disposition. Ce livre a donc l’ambition de rendre cet apprentissage ludique, par une sélection de poèmes d’amour faciles à retenir et faciles à déclamer. Il y a quantité d’anthologies de poésie sentimentale, mais aucune n’a été pensée spécifiquement pour les jeunes, dès 11 ans, qui respecte à la fois leur innocence et leur sensibilité. Avec Poèmes par coeur, c’est chose faite, et bien faite.

En postface, « Armand, ou les envolées du coeur », un court texte de fiction afin de prolonger la lecture.

AUTEUR

Denis Gombert

Denis Gombert, 42 ans, a publié deux romans chez Robert Laffont et un essai chez Albin Michel. Ancien chargé de pédagogie à la BnF durant huit ans, aujourd’hui éditeur, il a gardé une activité professorale et s’intéresse particulièrement à la question de la transmission des savoirs.

Suggestions